FRAIS DE NOTAIRE EN POLYNESIE FRANCAISE

FRAIS DE NOTAIRE EN POLYNESIE FRANCAISE
Retour
Partager l’article

Qui paye les frais de notaire ?

Les frais de notaire sont toujours à la charge de l’acheteur dans le cas d’une vente immobilière (vente de logement, maison, appartement ou terrain constructible). Cette obligation est mentionnée dans l’article 1593 du Code Civil« les frais d’actes et autres accessoires à la vente sont à la charge de l’acheteur ». Pour toutes les transactions immobilières et sauf en cas d’indication contraire, l’acquéreur supporte donc le paiement des frais de notaire pour enregistrer l’acte de vente et procéder au transfert effectif de propriété.
Bon à savoir : Et si vendeur et acheteur ne font pas appel au même notaire ? Beaucoup d’acheteurs craignent de devoir payer deux fois les frais. Mais le montant global de la rémunération notariale ne change pas, même avec deux notaires : ces derniers se partagent simplement la somme totale.

Montant des frais de notaire


Composition des « frais de notaires » :  
1/ Les taxes : qui vont au Territoire : ce sont les sommes que le notaire est tenu de percevoir et de reverser au Trésor public, lors de la formalité de l’enregistrement et éventuellement de transcription de l’acte, pour le compte de son client. Elles varient suivant la nature de l’acte et la nature du bien.  
Ainsi à titre d’exemple en matière de vente immobilière :  
S’il s’agit d’une vente d’un bien bâti au taux normal, le taux applicable est de : De 0 à 15.000.000 F CFP : 9 % 
Et au-delà de 15.000.000 F CFP : 11 % 
Auquel s’ajoute la taxe de publicité immobilière de 0,10%  
S’il s’agit d’une vente dans du neuf, soit sur plan en matière d’habitation, soit dans l’année de la conformité quelle que soit la destination des locaux, le taux applicable est de : 
De 0 à 15.000.000 F CFP : 3,75 % 
Et au-delà de 15.000.000 F CFP : 4,25 % 
Et s’il s’agit d’une première acquisition, le taux applicable sera le suivant, étant entendu qu’en cas d’acquisition conjointe par deux personnes le taux applicable à chacun sera déterminé sur la quote-part qu’il achète : 
De 0 à 15.000.000 F CFP : 1 % 
Et au-delà de 15.000.000 F CFP : 11 %  
Ces taxes constituent en réalité le plus souvent la partie la plus importante des « frais de notaire ».  
2 / Les déboursés : il s’agit des sommes que le notaire paie pour le compte du client à des tiers notamment pour obtenir certains documents nécessaires à l’établissement de l’acte (cadastre, états hypothécaires, timbres fiscaux, état-civil …) ou procéder à certaines formalités (annonce légale, imprimerie officielle …)  
3 / La rémunération du notaire à proprement parler : parce que le notaire remplit une fonction d’intérêt public, sa rémunération est strictement réglementée et fait l’objet d’un tarif.  
Ce tarif est fixé, en Polynésie française, par l’arrêté numéro 1376 CM du 3 octobre 2000, modifié par arrêté n°700 CM du 26 août 2005.  
Il en résulte que le notaire peut percevoir deux types de rémunération : des émoluments ou des honoraires. 
1. Les émoluments : 
Afin d’assurer l’égalité de tous les citoyens devant les actes juridiques essentiels de leur vie requérant l’intervention d’un notaire (ventes immobilières, contrats de mariage, donations, donations-partage, partages …), les arrêtés sus-visés ont défini un tarif s’imposant aux notaires de Polynésie française comme à leurs clients. Tout le monde paye ainsi la même somme pour la même opération, indépendamment de son état de fortune, de la difficulté du dossier ou de l’expérience du notaire. 
Ces émoluments dits « de rédaction » sont proportionnels aux valeurs sur lesquelles porte l’acte. Si l’acte ne peut être rémunéré par un 
émolument proportionnel faute d’indication de valeur (convention de servitude à titre gratuit …), le notaire a alors droit à un émolument fixe. En outre, le notaire, pour chaque acte faisant l’objet d’une tarification, a droit à des émoluments dits « de formalités » afin de le rémunérer des différentes formalités préalables et postérieures auquel l’acte donne lieu et dont le montant fixe est déterminé pour chacune d’elles par ce même tarif. 
2. Les honoraires : 
Pour les actes et prestations non couverts par ce tarif, les notaires peuvent facturer des honoraires à leurs clients, à la condition de les en avoir avertis à l’avance par écrit. Les honoraires sont fixés d’un 
commun accord entre le notaire et ses clients. 
Cette rémunération libre s’applique en général aux consultations données par les notaires. Elle s’applique plus particulièrement en matière de baux commerciaux, de droit des sociétés, de fonds de commerce…  

Estimez gratuitement votre bien avec Poly-immo.pf

Obtenez une évaluation gratuite et précise de votre bien à Polynésie Française ou alentours, en seulement deux minutes. 

Empty
Estimer mon bien

Publié le 24/08/2021 par
Carole DELAHAYE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

LE RESPECT DE VOTRE VIE PRIVÉE EST UNE PRIORITÉ POUR NOUS
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur notre site. Grace à ces technologies, nous pouvons vous proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêt. Ils nous permettent également d'améliorer la qualité de nos services et la convivialité de notre site internet. Nous utiliserons uniquement les données personnelles pour lesquelles vous avez donné votre accord. Vous pouvez les modifier à n'importe quel moment via la rubrique ″Gérer les cookies″ en bas de notre site, à l'exception des cookies essentiels à son fonctionnement. Pour plus d'informations sur vos données personnelles, veuillez consulter .
Tout accepter
Tout refuser
Personnaliser